Hoshi + Angèle

- 19 juillet 2019 - 20:30 /

*COMPLET*

HOSHI
Hoshi a tout du diamant brut. De l’étoile tombée du ciel. Dans ses chansons, armée d’une simple guitare acoustique, elle balance tout, sans s’économiser. Sa rage et sa jeunesse. Ses espoirs et ses doutes. Ses amours et sa mélancolie. Sa tendresse aussi, et le don que cette solitaire a pour observer en silence les gens autour d’elle, avec finesse, sans jugement, et de brosser ensuite des portraits d’eux qui leur ressemblent.
Puis il y a cette voix. Une sublime voix rauque et éraillée qui lui donnerait facilement dix ans de plus, et qu’elle pousse, avec une intensité bouleversante, dans les extrêmes, jusqu’à la fêlure. Et dans les titres, tantôt chanson française rock dépouillée, tantôt pop lumineuse, toute la grâce fragile d’une jeune artiste à fleur de peau qui dévoilerait avec pudeur son journal intime. Car Hoshi, en évoquant ses proches, son parcours chaotique ou ses amours, a l’art, rare, de nous entraîner dans son univers.
C’est le privilège des étoiles, lointaines et proches à la fois.

ANGELE
Au croisement de Rihanna, de Lily Allen et de la Schtroumpfette, on trouve Angèle. Voix de velours, timbre désinvolte, la jeune Bruxelloise écrit ses textes dans un langage hyper contemporain où l’anodin côtoie l’existentiel et le trivial, la poésie. Dans « La loi de Murphy », premier single et clip qu’elle dégaine, déclinaison sur le thème de la tartine qui tombe toujours par terre du côté beurré, elle évoque une succession de vexations ordinaires, de la pluie qui lui ruine le brushing à ce mec qui lui demande son chemin, « gentiment j’le dépanne, en fait c’était qu’un plan drague, ce con m’a fait rater mon tram. » Angèle nous accueille dans le théâtre de sa tête, où même les yeux battent le rythme de sa musique. Ses préoccupations sont à son image : générationnelles, avec un twist arty délicieusement espiègle. Car Angèle c’est aussi un humour et une autodérision qui vous chatouillent à la tête comme comme une canette de Fanta bien secouée.
Attention les yeux, attention les oreilles, the next big thing, c’est elle.

19
juillet

Tarifs

Tarifs :
Placement libre assis : 39€*
Carré Or assis numéroté : 49€*
* Frais de locations inclus